pourquoi benzema ne joue pas en algérie

Soccer goal

Voici l’article rédigé selon vos instructions sur le sujet « Pourquoi Benzema ne joue pas en Algérie » :

Pourquoi Karim Benzema ne joue pas pour l’équipe nationale d’Algérie ? 🇩🇿⚽

Le choix de Karim Benzema pour l’équipe de France

Karim Benzema, l’un des meilleurs attaquants de sa génération, a longtemps fait l’objet de débats sur son choix de sélection nationale. Né en France de parents algériens, Benzema avait théoriquement la possibilité de jouer soit pour la France, soit pour l’Algérie.

Cependant, dès ses débuts professionnels, le talentueux attaquant a clairement affiché sa préférence pour l’équipe de France :

Les déclarations de Benzema sur son choix

En 2006, alors qu’il n’avait que 19 ans, Benzema aurait dit (des doutes subsistent sur la véracité des propos) sur le sujet dans une interview :

« Sportivement, c’est vrai que je jouerai en équipe de France. Je serai là toujours présent pour l’équipe de France. C’est plus pour le côté sportif, parce que l’Algérie c’est mon pays, voilà, mes parents ils viennent de là-bas. Après, la France, c’est plus sportif, voilà. »

Ces propos ont souvent été mal interprétés ou déformés par certains pour accuser Benzema de ne pas aimer la France. En réalité, le joueur expliquait simplement que son choix était motivé par des considérations sportives, sans renier ses origines algériennes.

Les raisons de son choix pour la France

Plusieurs facteurs ont poussé Benzema à opter pour l’équipe de France :

Le niveau sportif supérieur de la sélection française
Les meilleures perspectives de carrière internationale
Sa formation au sein du football français depuis son plus jeune âge
La possibilité de participer aux plus grandes compétitions (Coupe du Monde, Euro)
Son ambition de devenir l’un des meilleurs joueurs du monde

Comme l’a expliqué l’ancien sélectionneur algérien Jean-Michel Cavalli, Benzema avait très tôt l’ambition de remporter la Coupe du Monde et de devenir Ballon d’Or. Ces objectifs étaient plus facilement atteignables avec l’équipe de France.

L’impossibilité réglementaire de jouer pour l’Algérie

Au-delà du choix personnel de Benzema, il existe des obstacles réglementaires qui l’empêchent aujourd’hui de jouer pour l’Algérie, même s’il le souhaitait.

Les règles de la FIFA sur le changement de sélection

La FIFA, l’instance dirigeante du football mondial, a établi des règles strictes concernant l’éligibilité des joueurs pour les équipes nationales :

Un joueur peut changer de sélection entre les équipes de jeunes et l’équipe A
Le changement est possible entre deux équipes A si le joueur n’a disputé que des matchs amicaux
Une fois qu’un joueur a participé à un match officiel avec une sélection A, il ne peut plus en changer

Or, Karim Benzema a disputé 81 matchs avec l’équipe de France A, dont 39 en compétition officielle (Euro 2008, Euro 2012, Coupe du Monde 2014). Il est donc définitivement lié à la sélection française selon les règles actuelles.

Les exceptions possibles

Il existe une exception théorique qui permettrait à Benzema de jouer pour l’Algérie :

La perte de la nationalité française « sans son consentement ou contre sa volonté en raison d’une décision gouvernementale »

Concrètement, cela impliquerait une procédure de déchéance de nationalité, qui ne s’applique que dans des cas extrêmement graves comme :

Des actes de terrorisme
Des atteintes aux intérêts fondamentaux de la Nation

Cette hypothèse est donc totalement irréaliste dans le cas de Benzema. 🚫

Les polémiques et controverses autour de Benzema en équipe de France

Malgré son talent indéniable, le parcours de Karim Benzema en équipe de France a été marqué par plusieurs controverses qui ont alimenté les débats sur son attachement au maillot bleu.

Le refus de chanter La Marseillaise

Benzema a souvent été critiqué pour ne pas chanter l’hymne national français avant les matchs. Cette attitude a été interprétée par certains comme un manque de respect envers la France.

Le joueur s’est expliqué sur ce sujet en 2013 :

« Ça n’a rien à voir avec [le fait que] je n’aime pas l’équipe de France ou je sais pas quoi, comme j’ai pu entendre. J’aime bien l’équipe de France. Comme je l’ai dit, c’est un rêve pour moi de jouer pour l’équipe de France. On ne va pas me forcer à chanter La Marseillaise. »

L’affaire de la sextape et la mise à l’écart

En 2015, Benzema a été impliqué dans une affaire de chantage à la sextape visant son coéquipier Mathieu Valbuena. Cette affaire a conduit à :

Sa mise en examen pour « complicité de tentative de chantage »
Sa suspension provisoire de l’équipe de France en décembre 2015
Son absence à l’Euro 2016 et à la Coupe du Monde 2018

Cette longue mise à l’écart a alimenté les spéculations sur son avenir en équipe de France et ravivé les débats sur son éventuel retour en sélection algérienne.

Les déclarations polémiques

Certaines déclarations de Benzema ont également fait polémique, notamment :

Son tweet en réponse au président de la FFF Noël Le Graët : « Si vous pensez que je suis terminé, laissez-moi jouer pour un des pays pour lequel je suis éligible et nous verrons »
Ses propos sur Didier Deschamps en 2016, l’accusant d’avoir « cédé à une partie raciste de la France »

Ces déclarations ont été largement commentées et ont parfois été interprétées comme des signes de son détachement vis-à-vis de l’équipe de France.

Le retour de Benzema en équipe de France

Malgré les controverses, Karim Benzema a fait son grand retour en équipe de France en 2021, après près de 6 ans d’absence. 🇫🇷

Les raisons de son rappel

Plusieurs facteurs ont conduit à ce retour inattendu :

Ses performances exceptionnelles avec le Real Madrid
Son statut de meilleur attaquant français du moment
La volonté de Didier Deschamps de renforcer l’attaque des Bleus pour l’Euro 2020 (reporté en 2021)
L’apaisement des tensions liées à l’affaire de la sextape

Ce retour a démontré que Benzema restait attaché à l’équipe de France malgré les difficultés passées.

Ses performances depuis son retour

Depuis son retour, Benzema a prouvé qu’il restait un atout majeur pour l’équipe de France :

Vainqueur de la Ligue des Nations 2021
4 buts marqués lors de l’Euro 2020
Une association prometteuse avec Kylian Mbappé en attaque

Ces performances ont définitivement clos le débat sur son appartenance à l’équipe de France et son engagement pour le maillot bleu. 🏆

La position de l’Algérie sur Benzema

Si la question du choix de Benzema pour l’Algérie a longtemps fait débat, la position actuelle de la sélection algérienne est claire : elle ne cherche pas à recruter le joueur.

Les déclarations du sélectionneur algérien

Djamel Belmadi, l’actuel sélectionneur de l’Algérie, s’est exprimé sur le sujet en 2019 :

« J’ai déjà Islam (Slimani), Delort, Soudani. Je suis très content des joueurs que j’ai. »

Cette déclaration montre que l’Algérie a tourné la page Benzema et se concentre sur ses propres talents.

La fierté algérienne pour Benzema

Malgré l’impossibilité de le voir jouer sous le maillot des Fennecs, Karim Benzema reste une source de fierté pour de nombreux Algériens :

Son succès au plus haut niveau du football mondial
Son attachement à ses racines algériennes qu’il n’a jamais reniées
Son statut de modèle pour les jeunes footballeurs franco-algériens

Benzema est ainsi perçu comme un ambassadeur officieux de l’Algérie dans le football mondial, même s’il ne joue pas pour la sélection nationale.

L’impact du cas Benzema sur les jeunes binationaux

Le parcours de Karim Benzema a eu un impact significatif sur la façon dont les jeunes joueurs binationaux abordent leur choix de sélection nationale.

Un exemple pour les Franco-Algériens

Le cas Benzema illustre la complexité du choix pour les joueurs ayant une double culture :

La difficulté de concilier attachement culturel et ambitions sportives
Les pressions médiatiques et politiques autour de ces choix
L’importance de bien réfléchir aux conséquences à long terme de la décision

L’évolution des mentalités

Le débat autour de Benzema a également contribué à faire évoluer les mentalités :

Une meilleure compréhension de la double culture des joueurs binationaux
Une acceptation croissante des choix individuels des joueurs
Une reconnaissance du fait que jouer pour un pays n’implique pas de renier ses origines

Ces évolutions ont permis d’apaiser certaines tensions autour des choix de sélection des jeunes talents issus de l’immigration.

Les leçons à tirer du cas Benzema

L’histoire de Karim Benzema et de son choix pour l’équipe de France offre plusieurs enseignements importants.

Pour les joueurs

L’importance de bien réfléchir à son choix de sélection dès le début de sa carrière
La nécessité d’assumer pleinement sa décision une fois qu’elle est prise
L’intérêt de communiquer clairement sur ses motivations pour éviter les malentendus

Pour les fédérations et les médias

Respecter le choix des joueurs binationaux sans les accuser de manquer de patriotisme
Éviter les généralisations hâtives sur l’attachement des joueurs à un pays
Reconnaître la complexité des identités multiples dans le monde moderne

Pour le public

Ne pas juger hâtivement les choix des joueurs binationaux
Comprendre que l’attachement à un pays peut prendre différentes formes
Apprécier la richesse apportée par les joueurs issus de l’immigration dans les sélections nationales

Ces leçons peuvent contribuer à une approche plus sereine et respectueuse des choix de sélection des joueurs binationaux à l’avenir. 🤝

Conclusion : Benzema, un symbole de la complexité des identités dans le football moderne

Le cas de Karim Benzema illustre parfaitement les défis et les opportunités liés à la mondialisation du football et à la multiplication des joueurs binationaux.

Points clés à retenir :

Benzema a choisi la France pour des raisons sportives, sans renier ses origines algériennes
Les règles de la FIFA l’empêchent désormais de jouer pour l’Algérie
Son parcours en équipe de France a été marqué par des controverses, mais aussi par de grands succès
Son cas a contribué à faire évoluer les mentalités sur la question des joueurs binationaux
Il reste une source de fierté pour de nombreux Algériens, même s’il ne joue pas pour leur sélection

En définitive, l’histoire de Karim Benzema nous rappelle que l’identité d’un joueur ne se résume pas à son choix de sélection nationale. Elle nous invite à une vision plus nuancée et inclusive du football international, où la richesse des parcours individuels contribue à la beauté du jeu. 🌍⚽

Leave a comment